:: Coupe de l’America
  :: Livre de bord: voiliers
  :: Livre de bord: bateaux à moteur
  :: LakeSide
 
  :: Lifestyle, technique, nature
  :: Beaufort
  ::

Les îles de Vulcain

  < retour

Voguer de Palerme à Salerno en passant par les îles Lipari à bord d’un vieux brick constitue une expérience à part entière. Un voyage au gré des volcans, des dauphins et des rencontres avec des gens aimables que l’on n’oubliera pas de sitôt.

 

Il est un peu plus de quatre du matin. Bien que l’aube se soit déjà levée, je ne distingue pas encore grandchose alentour. Un calme absolu règne. Le «Eye of the Wind» flotte paisiblement sur la mer étale au pied du majestueux Stromboli. Un léger grondement se fait soudain entendre, puis de la lave jaillit dans les airs. Le spectacle est toutefois de courte durée, La veille au soir, plusieurs d’entre nous étaient déjà allés se promener sur la montagne de feu, tout du moins jusqu’à la moitié, car, compte tenu des dangers d’une escalade en solo, l’ascension jusqu’au sommet n’est pas autorisée sans guide. A peine quelques heures ont passé, et nous sommes tous encore un peu endormis, mais néanmoins impressionnés par l’atmosphère incroyable qui règne tout autour de nous. Le soleil pointe déjà le bout de son nez. Il est désormais un peu moins de six heures du matin, les contours de la pleine lune sont encore bien visibles, mais l’aurore ne tardera pas à les chasser. En cet instant, je suis prise par le sentiment particulier et indescriptible d’être en communion avec la nature, sentiment que je veux désormais garder en moi et qui me surprendra une fois encore – dans le courant de la même journée, alors que j’aurai la chance de faire une rencontre bien particulière.

 

Article en PDF: seaside_liparischeinseln_106_f.pdf (PDF, 2.55 MB)

< retour

 

 

 
«marina.ch» · Los media GmbH · Ralligweg 10 · 3012 Berne · Tél. 031 301 00 31 · Fax 031 301 00 47 · marina@marina-online.ch